Devenir cardiologue

Le cardiologue se charge essentiellement des anomalies du cœur chez ses patients. Il traite notamment les problèmes du système cardio-vasculaire. Ce médecin établit les diagnostics, conseille sur les médicaments à prendre, selon les résultats des examens. Cet article traite les missions de ce professionnel et la formation à suivre pour en devenir un.

Les missions du cardiologue

Le cardiologue est un spécialiste chargé de dépister les maladies liées au système cardio-vasculaire. Ainsi, il procède à divers examens sur ses patients qui viennent pour le consulter, autant à l’hôpital que dans une clinique privée. Après la consultation, ce médecin peut prescrire un traitement par médicaments ou par chirurgie au malade, en fonction des résultats constatés. En outre, il recommande des consignes de prévention afin de limiter les risques. Ce professionnel s’occupe également du suivi de l’état de santé des malades pendant l’hospitalisation.

Les qualités nécessaires

Un personnel de santé doit avoir une curiosité scientifique avec les atouts nécessaires afin de pouvoir accumuler les connaissances requises. Ces qualités représentent un outil primordial afin d’exercer le métier de cardiologue. Les étudiants souhaitant œuvrer dans la médecine doivent s’attendre à des horaires de travail difficiles. Leur capacité physique et nerveuse doit être irréprochable. L’écoute, la pédagogie ainsi que l’empathie sont d’autant de caractères à avoir. Ce métier exige un sang-froid exceptionnel et une prise de décision face aux situations d’urgence.

La formation à suivre

Pour devenir cardiologue, il faut passer par la première année en PACES, unique pour tous les domaines concernant la santé. En deuxième et troisième année sont dispensés des cours magistraux avec des études dirigées et des travaux pratiques. Ces derniers cernent notamment l’anatomie, la physiologie. L’étudiant complète sa formation en quatrième, cinquième et sixième année, sanctionnée par le diplôme de formation approfondie en sciences médicales. Pour se spécialiser en cardiologie, il passe par les épreuves classantes nationales et des stages en internat, dans des établissements de santé, pour décrocher le diplôme d’études spécialisées. Le diplôme d’État de docteur en médecine s’obtient après une soutenance de thèse.

http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/metiers/fiche-metier/cardiologue.html

Le métier d’infirmier

L’infirmier travaille en libéral ou dans un établissement hospitalier.. Il établit une relation proche avec les patients et leur fournit les soins nécessaires. Ses fonctions consistent notamment à rétablir l’état de santé du malade en leur donnant un grand soutien psychologique.

 

Les missions de l’infirmier

L’infirmier est chargé de différentes fonctions au sein d’un établissement hospitalier. Selon sa spécialité, il peut être rattaché à divers services. Dans le domaine libéral, il s’occupe également de toutes ces missions. Son rôle se résume en l’assistance du médecin lors des prises de sang et des analyses. Il fournit au patient les traitements médicamenteux sur l’avis du médecin traitant. Il réalise également les piqûres et les transfusions.

 

Autres rôles de l’infirmier

L’infirmier est amené à suivre la progression de l’état de santé du patient. Il prélève la température et la tension du malade et en fait un rapport au médecin. Le réconfort et l’écoute des demandes du patient et de sa famille figurent également parmi ses missions. Il aide le malade à se lever ou à se déplacer pour se rendre aux toilettes ou dans d’autres services.

 

La formation à suivre

Il est préférable pour un étudiant souhaitant devenir infirmier d’être titulaire d’un baccalauréat scientifique. Les meilleures options sont le bac S et ST2S ou sciences et technologie de la santé et du social. Ce métier peut également être exercé avec un bac non scientifique. Après le lycée, le futur infirmier devra intégrer une école préparatoire paramédicale ou passer le concours pour être admis à l’IFSI (Institut de formation en soins infirmiers).

 

Des produits diététiques bio de qualité en ligne

Fondé en 1996, L’Erable Diététique est avant tout un magasin spécialisé dans la vente de produits naturels et de compléments alimentaires certifiés bio situé à La Talaudière. Son site de vente en ligne permet de se procurer simplement des aliments diététiques issus de l’agriculture biologique, mais également des soins naturels et des produits d’entretien respectueux de l’environnement.

Une démarche durable au quotidien

Vous aimeriez perdre du poids et retrouver la forme en modifiant vos habitudes alimentaires ? Que vous souhaitiez adopter une alimentation vegan ou sans gluten, consommer davantage de produits bio ou utiliser des compléments alimentaires naturels, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin sur le site de L’Erable Diététique. Créée par un passionné de bien-être, cette boutique innovante repose sur la vente de produits choisis avec minutie et certifiés par des labels bio reconnus au niveau européen (Cosmébio, AB). Vous pourrez ainsi vous procurer des produits de marques notoires, comme Herbalgem, Dietaroma, Fitoform ou encore Solaray qui ont reçu l’agrément des hautes autorités sanitaires. Les compléments alimentaires à base de plantes proposés sous forme de gélules, d’huiles essentielles ou de tisanes d’herboristerie peuvent vous aider à soulager certains maux.

Faire le choix du bien-être pour améliorer sa santé

Grâce à son procédé de sélection exigent, L’Erable Diététique est à même de vous proposer des modèles de produit diététique qui accompagneront votre programme minceur et vous aideront à stabiliser votre poids. Sur le site de cette enseigne, vous trouverez de nombreuses fiches conseils traitant de la phytothérapie, de l’alimentation et de la santé. De plus, grâce à des promotions régulières et des frais de port réduits ou gratuits à partir de 65 € d’achats, vous pourrez maîtriser vos dépenses. Avec L’Erable Diététique, manger bio et adopter des habitudes de vie saines ne coûte pas plus cher !

Les bienfaits du kombucha pour la santé

Cette boisson élaborée à partir de thé fermenté, se présente sous diverses formes. Les ingrédients de base sont le thé noir et le sucre. On boit du kombucha depuis de nombreuses années. Ce breuvage possède de nombreuses vertus.

 

Bienfaits sur la digestion

 

Cette boisson procure des effets sur la digestion. Cette propriété est due à la présence de probiotiques, assimilés à des enzymes et à des acides favorables. Les nourritures et autres produits fermentés tels que le kombucha, la choucroute ou le kéfir comportent de nombreuses bactéries bénéfiques pour l’intestin. Cet organe munis d’une multitude de microorganismes a besoin d’un environnement pas trop «sain» de temps à autre. Selon des recherches récentes, l’utilisation trop fréquente de produits sains tels que les antibiotiques et les antibactériens affecte la structure des intestins.

 

Effets sur le foie et l’immunité

 

Le corps ainsi que les organes bénéficient d’une bonne désintoxication grâce au foie. Grâce au kombucha, cet organe remplit à merveille sa mission, car celle ci contient de l’acide glucarique. Les aliments s’assimilent plus facilement et le corps devient plus énergique. Les antioxydants contenus dans cette boisson assurent également une meilleure immunité. Le kombucha contient de l’acide D saccharique-1,4-lactone (DSL), ce qui n’est pas le cas pour les thés classiques non fermentés.

 

Bénéfique pour les articulations et peut se substituer au bicarbonate de soude

 

Le kombucha est riche en glucosamines, des composés bénéfiques pour les articulations. Ces substances atténuent les douleurs articulaires et boostent de manière naturelle la production d’acide hyaluronique. Les articulations sont mieux lubrifiées et protégées. Ce thé offre les mêmes effets qu’un analgésique. Ce breuvage gazéifié naturellement peut parfaitement remplacer les boissons sucrées comme le soda. Il contient également moins de sucre et ne subit pas de carbonatation artificielle comme les autres boissons présentes sur le marché.

 

Les applis que vous devez posséder pour rester en bonne santé

Chaque jour tout le monde veut vivre dans le bien-être. Les thèmes axés sur la santé figurent parmi les recherches les plus nombreuses sur Google. Et grâce à l’omniprésence des Smartphones dans notre vie quotidienne, la résolution des problèmes de santé devient plus facile. Voici 3 applis que vous devez posséder pour rester en bonne santé. Continuer la lecture de « Les applis que vous devez posséder pour rester en bonne santé »

Adopter les bonnes habitudes pour prévenir les maladies cardiovasculaires

Les causes profondes de la maladie cardiaque varient d’une personne à l’autre. Des études récentes ont lié le stress, la pollution environnementale et même l’état de votre microbiome, aux risques cardiovasculaires. La nutrition, l’exercice physique, la gestion du stress et les habitudes de sommeil sont importantes pour prévenir ces maladies.

Manger sainement

La prévention des maladies cardiaques passe tout d’abord par la sélection des aliments que l’on consomme. Privilégiez les aliments riches en fibres comme les fruits, les légumes et les pains de grains entiers. Diminuez la consommation des aliments riches en graisses saturées, en acide gras trans et en cholestérol, comme le beurre, les œufs, la viande et le lait entier. Mangez une demi-poignée de noix tous les jours, consommez régulièrement des plats à base de poissons riches en Oméga 3, mais pauvres en mercure comme le saumon sauvage.

Soyez physiquement actif

Les bienfaits de l’activité physique sont nombreux pour le cœur. Donc, soyez physiquement actif et gardez votre poids santé. Choisissez un sport que vous aimez et qui est adapté à votre force, âge et condition physique. Pour commencer, essayez de faire 30 minutes d’exercice modéré, comme la marche rapide par exemple. Sinon, les exercices cardio ou le cardio training vous permettent à la fois d’améliorer votre santé cardiaque et d’avoir une jolie silhouette.

Gérer votre stress

Les techniques comme la méditation en pleine conscience, la prière et la respiration profonde sont recommandées pour retrouver le calme et éliminer le stress. Si vous fumez, il est important d’arrêter, car la nicotine rétrécit les vaisseaux sanguins, ce qui impacte sur la circulation et le cœur. En outre, n’oubliez pas qu’un sommeil de bonne qualité est nécessaire à notre organisme. Pour cela, créez un rituel de coucher et diminuez la consommation de caféine.

Découvrez les secrets de beauté du chanvre

L’utilisation du chanvre en tant qu’ingrédient de soins de beauté personnels prend actuellement de l’ampleur. L’industrie cosmétique fait appel à cette plante, plutôt l’huile qu’elle donne, pour développer des produits de soins pour la peau. Ce cannabis n’est pas celui qu’on consomme pour trouver l’extase. Le chanvre pour la beauté est connu sous le nom de Cannabis Sativa.

Extrait d’huile magique

L’huile de graines de chanvre est pleine d’éléments qui nourrissent votre peau et la maintiennent en bonne santé. Elle renferme essentiellement des minéraux, de nombreuses vitamines, des protéines et des acides gras polyinsaturés. Elle redonne de la vitalité à une peau fatiguée et sèche avec un effet rajeunissement. Vous pouvez utiliser continuellement cette huile pour hydrater votre peau et pour l’aider à maintenir son humidité.

Parfaite pour les peaux grasses

Parce que l’huile de graines de chanvre n’obstrue pas les pores, elle est considérée comme l’hydratant parfait pour la peau et pouvant équilibrer les peaux grasses. On la reconnaît également pour sa vertu apaisante. Son application sur des zones irritées de la peau contribue à soulager les sensations d’irritation. Les personnes sujettes à l’acné et au psoriasis peuvent adopter cette huile pour lutter contre ces maladies. Comme elle est complètement naturelle, vous n’aurez pas à vous soucier d’effets secondaires.

Réduire l’apparence des rides

L’huile de graines de chanvre est particulièrement recommandée pour les peaux vieillies grâce son effet anti-âge. Elle permet de diminuer l’apparence des ridules et des rides et contribue à épargner la peau contre les facteurs environnementaux. Cette huile convient à tous les types de peau, car elle fournit toujours la bonne dose d’humidité. Ce soin peut être utilisé quotidiennement ou dans des cas particuliers, après l’exposition au soleil par exemple.

Le stress au travail

Le stress au travail pour une personne se définit par un déséquilibre entre les tâches à exécuter et sa capacité à leur exécution. Selon l’OMS, ce type de stress se caractérise par l’ensemble des réactions que les employés peuvent avoir lorsqu’ils sont face à des impératifs professionnels sans que leurs connaissances ou leurs ressources ne permettent de les réaliser.

Le stress : enjeu de l’entreprise

Pour faire face aux stress et à ses effets négatifs, il devient une priorité pour les entreprises de lutter contre ce trouble. On parle souvent de deux types de stress : le bon et le mauvais. On le qualifie de bon lorsque les salariés se donnent à fond pour offrir le meilleur d’eux-mêmes. Le mauvais quant à lui est néfaste pour l’activité de l’entreprise. Toutefois, d’une manière générale, ces deux catégories n’existent pas. C’est plutôt son niveau qui peut être classé en aigu ou chronique, avec chacun des impacts sur la personne et par extension sur son rendement dans l’entreprise.

 

 

Niveau de stress

Un stress est dit aigu quand l’organisme réagit comme face à une menace ou un enjeu ponctuel (parler en public, changement de poste, etc.). Une fois que la situation déclenchante arrive à son terme, l’individu retrouve son état normal. Le stress chronique est la réponse de notre corps à une situation de stress qui dure dans le temps. Chaque jour de travail devient un supplice pour la personne concernée. Cet état l’empêche de pratiquer normalement son activité professionnelle.

Se prémunir du stress

Pour se prémunir du stress, l’employeur doit protéger la santé physique et mentale de ses collaborateurs au sein de l’entreprise. Il pourrait faire des actions de prévention collective qui limiteront les causes du stress. Celles-ci visent à réduire les risques de stress à la source. Cette prévention tend à aider les employés à mieux faire face aux exigences du travail. Le programme centré sur les individus, qu’on qualifie de prévention secondaire et tertiaire, consiste à mieux gérer le stress.

 

 

Le sucre, l’ennemi de nos dents

Bonbons, gâteaux, biscuits, confitures,…enfants et adultes en raffolent. Pourtant, tous ces aliments contiennent du sucre très mauvais pour nos dents. Ce que vous devez savoir, c’est que ce n’est pas uniquement le sucre qui crée les caries. L’accumulation de bactéries dans notre bouche est également néfaste à notre émail dentaire.


Les bactéries rongeant

Il est impossible d’éviter la présence de bactéries dans notre bouche. Elles y sont présentes comme elles existent aussi dans notre intestin et sur notre peau. La plupart d’entre elles se logent au niveau de la plaque dentaire, une sorte de pellicule collante qui recouvre les dents. Ces bactéries sont nombreuses pour ne citer que les lactobacilles et le Streptococcus mutans. Elles  se nourrissent de sucre pour rester en vie qu’elles transforment ensuite en acides responsables de la détérioration de nos dents.

 

 


Le sucre, à l’origine de la destruction

Ces bactéries sont très actives et parviennent à s’emparer de tous les sucres contenus dans notre alimentation. Elles captent le glucose, le sucre le plus répandu dans la nature, le fructose présent dans les fruits, le lactose se trouvant dans les produits laitiers, l’amidon dans le riz, les céréales et les pommes de terre. Les friandises et les pâtisseries ne sont donc pas les seuls aliments concernés. Une fois transformés en acides, ces sucres deviennent un agent destructeur pour nos dents.

 


Le sucre et la carie dentaire

La production de ces acides provoque la déminéralisation de l’émail, puis la formation de caries. Ce qui fait que le sucre est l’élément principal responsable de leur apparition. Les bonbons et autres sucreries sont donc responsables de la dégradation de la santé dentaire des enfants. La précaution à prendre est de bien se brosser les dents et de réduire la  consommation d’aliments sucrés. En outre, il est recommandé de se rendre chez le dentiste une ou deux fois par an pour contrôler la santé des dents et de les soigner en cas de problème.

Un peu d’actualité : http://www.leparisien.fr/societe/sante-ce-qu-il-faut-retenir-du-plan-priorite-prevention-26-03-2018-7629966.php

3 massages bien-être excellents pour le corps et l’esprit

Le massage est loin d’être une discipline à pratiquer à la légère. Avant de vouloir commencer une formation massage, il est tout de même préférable de connaître au minima les différentes spécificités de ces derniers. Du massage pour bébé au massage énergétique, il est important de faire la différence entre les différents types de massages existants. Voici 3 types de massage bien-être largement répandus à travers le monde.

Le massage suédois

Le plus connu et le plus pratiqué des massages bien-être est le massage suédois. Profond et tonifiant à la fois, il est aussi appelé massage du sportif. Cette méthode insiste particulièrement sur les muscles, les articulations et les tendons. Le massage suédois soulagera les courbatures et les tensions musculaires liés à une activité sportive ou au stress.

 

 

Le massage californien

Le massage californien, plus sensuel, relaxera les personnes sous stress et sous tension musculaire, traitant à la fois l’organisme et l’esprit. Le massage californien se pratique avec des huiles de massage et des huiles essentielles. Les zones du corps massées sont le dos, le buste et le ventre. La méthode californienne est un massage relaxant et fait aussi partie de la famille des massages psycho-corporels.

Le massage ayurvédique

Originaire de la région de l’Ayurveda en Inde, le massage ayurvédique est connu pour ses vertus préventives. La stimulation des 7 chakras favorise la répartition de l’énergie dans le corps. Dans une tranquillité absolue, le masseur va appliquer sur l’ensemble du corps une huile chaude dans le but de rétablir son équilibre et de lui redonner de l’énergie. Il n’oubliera pas de presser les différents points ayurvédiques. A ne pas confondre avec le massage détente, le massage bien-être est destiné à améliorer la condition physique du massé. Pour pratiquer ce type de massage, il est préférable de suivre au préalable une formation de massage. Des cours sont dispensés, généralement sous forme de stage, dans des instituts spécialisés comme www.cassiopee-formation.com.

 

Un tuto pour apprendre à effectuer le massage du mollet après une séance de sport : https://vital.topsante.com/je-reste-en-forme/belle-dans-mon-sport/tuto-d-automassage-sportif-du-mollet-2029