Devenir cardiologue

Le cardiologue se charge essentiellement des anomalies du cœur chez ses patients. Il traite notamment les problèmes du système cardio-vasculaire. Ce médecin établit les diagnostics, conseille sur les médicaments à prendre, selon les résultats des examens. Cet article traite les missions de ce professionnel et la formation à suivre pour en devenir un.

Les missions du cardiologue

Le cardiologue est un spécialiste chargé de dépister les maladies liées au système cardio-vasculaire. Ainsi, il procède à divers examens sur ses patients qui viennent pour le consulter, autant à l’hôpital que dans une clinique privée. Après la consultation, ce médecin peut prescrire un traitement par médicaments ou par chirurgie au malade, en fonction des résultats constatés. En outre, il recommande des consignes de prévention afin de limiter les risques. Ce professionnel s’occupe également du suivi de l’état de santé des malades pendant l’hospitalisation.

Les qualités nécessaires

Un personnel de santé doit avoir une curiosité scientifique avec les atouts nécessaires afin de pouvoir accumuler les connaissances requises. Ces qualités représentent un outil primordial afin d’exercer le métier de cardiologue. Les étudiants souhaitant œuvrer dans la médecine doivent s’attendre à des horaires de travail difficiles. Leur capacité physique et nerveuse doit être irréprochable. L’écoute, la pédagogie ainsi que l’empathie sont d’autant de caractères à avoir. Ce métier exige un sang-froid exceptionnel et une prise de décision face aux situations d’urgence.

La formation à suivre

Pour devenir cardiologue, il faut passer par la première année en PACES, unique pour tous les domaines concernant la santé. En deuxième et troisième année sont dispensés des cours magistraux avec des études dirigées et des travaux pratiques. Ces derniers cernent notamment l’anatomie, la physiologie. L’étudiant complète sa formation en quatrième, cinquième et sixième année, sanctionnée par le diplôme de formation approfondie en sciences médicales. Pour se spécialiser en cardiologie, il passe par les épreuves classantes nationales et des stages en internat, dans des établissements de santé, pour décrocher le diplôme d’études spécialisées. Le diplôme d’État de docteur en médecine s’obtient après une soutenance de thèse.

http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/metiers/fiche-metier/cardiologue.html

Tout sur le syndrome de la Tourette

Le syndrome de la Tourette concerne une maladie neurologique se présentant par des tics moteurs et/ou sonores, non-volontaires, brefs et incontrôlés. Cette anomalie a une origine génétique. Les mouvements sont involontaires, de courte durée et soudains. Cette pathologie rare et atteignant une personne sur 2000 entraîne différents effets.

Les causes

La cause exacte du syndrome de Gilles de la Tourette demeure encore non définie. Toutefois, les scientifiques établissent que cette maladie pourrait avoir des origines génétiques. Il existe des gènes responsables de la prolifération de cette anomalie, mais ils sont encore à déterminer. Par ailleurs, des facteurs extérieurs dans l’environnement auraient également des interférences dans cette pathologie. Un nourrisson exposé à des produits toxiques ou au stress pourrait développer le syndrome.

Les probables victimes et l’évolution

Le syndrome de la Tourette touche davantage les garçons. Cette pathologie concerne plutôt les enfants. Les manifestations se montrent principalement pendant les premières années d’écoles. Il s’agit notamment des tics moteurs et sonores. Au fur et à mesure que l’enfant grandit, les symptômes deviennent de plus en plus sévères, surtout à l’adolescence, pour devenir plus intenses une fois l’âge adulte passé. Toutefois, les signes cliniques connaissent un certain déclin. En France, cette affection neurologique touche 45.000 enfants.

Les symptômes

Le syndrome de la Tourette se manifeste par des tics moteurs et/ou sonores, de manière subite, involontaire et brève. Ces mouvements moteurs concernent le visage, la tête et les épaules. En matière sonore, les manifestations apparaissent de façon tardive. Pour cette maladie, la victime connaît des troubles de comportement, d’apprentissage et d’attention. Il reste sujet à des troubles compulsifs. Pourtant, il importe de rappeler que ces manifestations varient d’un patient à un autre.

Les aphtes : causes et traitements

Pour ceux qui ont déjà eu des aphtes savent à quel point ils sont si douloureux. Les aphtes peuvent nuire à votre qualité de vie. Ces ulcérations buccales sont désagréables et rendent la prise des repas, la conversation et la déglutition difficiles. C’est une petite plaie qui fait mal ! Dans ce billet, nous détaillons les causes les plus courantes des aphtes et les traitements pour les soulager.

Les aphtes : de quoi s’agit-il exactement ?

Les aphtes sont aussi connus sous le nom d’ulcères aphteux. Un peu similaire aux ulcères peptiques qui atteignent l’estomac, ce sont des vésicules douloureuses de la bouche. Ils se forment souvent à l’intérieur des lèvres ou sur le côté de la langue, mais également à l’intérieur des joues et des gencives. Ils se caractérisent par leur aspect blanchâtre ou jaunâtre au centre, entourés d’un tissu mou rouge et enflammé. Si un membre de la famille a des aphtes, vous êtes donc plus susceptible de les avoir.

Les aphtes et leurs causes

Les aphtes peuvent être la cause de nombreux facteurs y compris le stress. Lorsque vous êtes trop stressé, votre état émotionnel peut affaiblir votre système immunitaire et provoque ainsi ces ulcérations buccales. Les allergies peuvent aussi causer des aphtes au cas où vous auriez une sensibilité ou une hypersensibilité à certains aliments surtout les fraises, le chocolat, les œufs, le café, les noix et le fromage. La carence de certains minéraux et vitamines, notamment l’acide folique, le fer et la vitamine B-12, peut aussi être à l’origine de l’apparition des aphtes dans la bouche. Chez les femmes en période de menstruation, le changement hormonal favorise également la formation des aphtes.

Les traitements 

Le plus simple est de nettoyer les aphtes à l’aide d’eau salée qui est un désinfectant naturel. Elle soulagera votre douleur et accélérera votre guérison. Vous pouvez aussi manger du basilic. Des études ont montré que cette plante herbacée possède des propriétés anti-microbiennes. Elle aide ainsi à atténuer les inflammations dues aux aphtes. Le bicarbonate de soude neutralise les acides présents dans votre bouche pouvant irriter vos aphtes. Pour ce faire, mélangez 1 cuillerée à café de bicarbonate de soude dans une demi-tasse d’eau tiède. Puis, rincez votre bouche avec ce mélange. Enfin, terminez par un bon rinçage à l’eau.

https://www.topsante.com/medecine/dents-bouche/aphtes/c-aphtes-c-4-remedes-maison-pour-les-soulager-10413